Demande de commentaires

Je ne fais que circulariser un article canadien paru hier en sollicitant tous les commentaires permettant de classer cet article en « fake news », ou pouvant l’affubler de « complotisme ». Je suis à cet instant incapable d’y voir clair et ce sont les commentaires qui seront à lire. C’est ne rien lire qui serait irresponsable.

Coronavirus: une organisation minutieuse du massacre?

 

On peut tourner dans tous les sens la question de savoir, à qui peut donc profiter cette hystérie collective d’un COVID-19 menaçant nos vies alors que tous les indicateurs commentés par des épidémiologistes de renom nous disent que rien ne justifie ces « mesures » délirantes prises par les « gouvernants » !

A première vue, dans ce jeu stupide que le monde entier est en train de jouer, tout le monde est perdant ! Si tout le monde est perdant, qui donc peut être gagnant, puisque l’hystérie est entretenue à dessein et les « autorités » persistent et signent ! C’est quoi l’objectif au-delà des apparences selon lesquelles tout le monde serait perdant ?

Reprenons un à un les éléments de cette hystérie collective.

1 – La « distanciation sociale » !

Le sens de la « distanciation » dite « sociale », n’est explicable que si l’on comprend l’importance pour les prédateurs de l’aristocratie stato-financière – à l’origine de ces mesures qu’ils se permettaient ouvertement de ne pas respecter eux-mêmes sachant parfaitement que cette opération de grande envergure n’avait rien à voir avec un souci sanitaire – de creuser davantage le fossé entre les classes « favorisées » et la masse du peuple des « défavorisés ». Cette « distanciation » toujours en vigueur a pour effet immédiat et efficace, la division, l’opposition, la confrontation et l’ensauvagement qui s’en suit. 

« L’autre » se transforme alors en porteur sain mais coupable a priori. « L’autre », c’est celui-là qui ne respecte pas les règles. « L’autre », c’est celui-là qui n’est pas patriote et qui se permet donc de remettre en cause la version officielle de la vérité, puisque le pouvoir est obligatoirement « innocent ». « L’autre » c’est celui qui est moins propre que « moi », le discipliné, le bon citoyen, le « responsable ». « L’autre » c’est celui qui est dans la dissidence, dans la révolte, dans la contestation, dans la rébellion ou la délinquance et qui est incapable de se montrer respectueux des règles, adulte discipliné. « L’autre » c’est celui qui est irresponsable. « L’autre » ne se soucie guère de la bonne santé de tous, c’est un « égocentrique ». « L’autre » est donc un ennemi qu’il faudra dénoncer, chasser, harceler, poursuivre, persécuter et abattre. 

« La distanciation sociale » crée un comportement qui oblige chacun à considérer « l’autre » comme son ennemi ! Chacun peut donc devenir le tueur de l’autre. Chacun est placé d’office dans cette posture d’abord « inconsciente », mais qui ne peut que se transformer en folie furieuse dès que le coup de sifflet du maître chanteur aura été donné…

2 – Le masque par précaution sanitaire !

Chacun de nous peut se demander, pourquoi dois-je porter un masque quasi en permanence dans la vie réelle de tous les jours, alors que je ne suis pas malade !?

Réponse officielle : parce que, étant discipliné et responsable je me soucie de la santé des autres, tout en me protégeant moi-même.

Mais si chacun se sait non malade, comment peut-il contaminer l’autre sans être d’abord malade et comment tous les autres qui ne sont pas plus malades que moi pourraient-ils me contaminer sans être eux-mêmes malades au préalable ? Je suis donc invité à penser que tous ces gens qui portent le masque sont forcément malades et donc menaçants !

Le masque est clairement une absurdité sur le plan sanitaire, car de plus, il n’est plus à démontrer que le masque, porté dans les conditions quotidiennes qui sont les nôtres, ne protège ni soi-même ni les autres de quoi que ce soit : le motif sanitaire est parfaitement bidon.

Non seulement le masque est inutile sur le plan sanitaire, mais il est même tout le contraire : il est nuisible, il constitue en soi une menace sanitaire pour celui qui le porte.

Puisque les « autorités » l’ont elles-mêmes répété à foison « que le masque ne servait à rien, qu’il était inutile d’en porter, puis qu’il était interdit d’en porter », jusqu’à infliger des amendes et de la prison à ceux qui en portaient, à l’époque où commençait cette hystérie nommée par une étude du ministère de l’Intérieur allemand, « une fausse alerte de pandémie », il faut donc bien comprendre que le but du port du masque obligatoire n’est pas du tout une mesure sanitaire, mais une mesure politique destinée à placer chacun dans la position d’être l’ennemi de l’autre : tout est prêt pour s’entretuer… J’ai moi-même déjà été insulté et menacé dans la rue par des gens ordinaires, « non assermentés » et faisant pourtant le travail de la police, parce que je ne portais pas le masque. La délation est déjà en route et cette mentalité détestable est toujours vivante chez un nombre incroyable de demeurés.

3 –  Le « confinement » dit sanitaire !

On se souvient, je l’espère, de l’insurrection des Gilets Jaunes et de tous les autres mouvements sociaux engagés partout dans le monde face à une oligarchie aux abois, se sentant menacée par la montée de la rébellion des peuples.

Face à une telle détermination des populations les plus défavorisées, il allait de soi que la répression violente des Etats, (les violences policières et judiciaires, toutes les horreurs des injustices administratives, la perte de toutes les libertés publiques, cet ensemble de violences gratuites que nous avons dénoncées depuis 2018), ne pourrait pas éviter à un moment donné, l’escalade de cette violence, encouragée d’ailleurs par des privilégiés du « camp » des préfet Lallement, des Cohn Bendit, des Luc Ferry, des BHL et d’un certain nombre de journalistes Kapos, jusqu’à la nécessité d’une organisation d’un massacre, parfaitement logique et inévitable pour un pouvoir contesté et menacé à ce point.

Ce moment crucial du « massacre » était venu : il fallait faire quelque chose pour briser cette révolte coûte que coûte.

Les maîtres du monde avaient vu venir ce moment et déjà depuis l’expérience du H1N1, ils en avaient tiré les leçons, sachant désormais ce qu’il fallait faire et ce qu’il ne fallait pas faire. 

Dans cette organisation du dressage, l’idée d’une pandémie bien préparée était géniale, machiavélique, car elle pouvait légitimer une « assignation à résidence » appelée « confinement », imposée d’office à toutes les populations du globe. En un quart de tour, toutes les révoltes, manifestations, insurrections ont été bâillonnées ; nous avons tous été considérés comme des criminels placés sous les verrous (cela s’est fortement ressenti davantage pour les citadins sans jardin ni terrasse, comme cela a été le cas de beaucoup d’Espagnols en particulier, l’Espagne ayant été le pays qui a expérimenté le confinement le plus radical) en nous persuadant de nous enfermer nous-mêmes et en culpabilisant tout « irresponsable » qui ne se plierait pas à cette consigne, elle aussi absolument absurde, puisque l’on sait scientifiquement aujourd’hui que ce sont ceux qui ont le moins « confiné » qui ont été les moins affectés par ce délire hystérique sur le coronavirus orchestré par les prédateurs au pouvoir… (Cf.,  Intervention de la Généticienne Alexandra Henrion-Caude, chercheur à l’INSERM, sur TVL du 31 juillet 2020 ; Cf., l’intervention radiodiffusée (SUD-RADIO) du professeur de médecine J-F Toussaint de l’Université de Paris, qui ose dénoncer l’activité louche de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il a pointé précisément la manipulation occulte des grandes puissances économiques dans l’affaire de l’hystérie populiste pandémique et il y qualifie le confinement « d’arme de destruction massive ».

Le Professeur Jean-François Toussaint récidivait sur le plateau de CNEWS le 18 août 2020 en disant que « Nous sommes actuellement dans l’instrumentalisation, l’utilisation des indicateurs qui vont influencer les membres du Conseil Scientifique en charge d’adapter les comportements de la société, mais plus en relation avec la réalité, avec le risque réel de pandémie, mais en relation avec une volonté explicite d’imposer aux gens d’autres schémas de pensée ».

Il faut également dire et redire, répéter en insistant sur les chiffres qui sont aujourd’hui à notre disposition, que la courbe de la pandémie a été exactement la même dans les pays qui n’ont pas confiné que dans les pays qui ont confiné. Le confinement a été une arme de destruction massive un point c’est tout, et tous ceux qui persistent à dire que le confinement a limité le nombre de morts, sont parfaitement malhonnêtes ou idiots, puisque nous pouvons consulter les chiffres aujourd’hui à notre disposition, disait encore le Professeur J-F Toussaint qui renvoyait les auditeurs aux publications à travers le site de la Santé Publique Française.

On se demande qui sont ces gens qui mettent si longtemps à ouvrir les yeux et quels sont leurs problèmes personnels pour qu’ils puissent encore croire aveuglément à l’innocence du pouvoir et se fier à sa parole sans aucun esprit critique ! Je pensais ces temps révolus, mais ce n’est pas le cas. Des millions de personnes à travers le monde attendent comme le « messie » le vaccin salvateur qui va les délivrer de ce cauchemar ! Même des docteurs en médecine, universitaires, sont capables d’un tel comportement en étant « sincèrement » persuadés que le système ne peut ni se tromper ni les tromper ! Un troupeau de moutons peut marcher silencieusement vers l’abattoir sans chercher à s’échapper !

La seule explication que je trouve à ce mystère de la défaillance de l’intelligence, c’est la question de la croyance. Lorsque la croyance est en cause, la raison n’a plus rien à dire, même si les gens qui affirment sincèrement leur « croyance » restent persuadés d’être dans une pensée rationnelle ! Toucher à une croyance entraîne aussitôt une intolérance, un jugement, une condamnation prononcée contre l’incroyant et son exécution est aussitôt organisée considérant que la fin justifie tous les moyens : le discrédit, la raillerie, le lynchage, les accusations arbitraires de « délire », de « complotisme » ou de « populisme », le discours moralisateur, donneur de leçons, les menaces de répression, bref, des accusations traditionnelles de l’inquisition qui permettent de ne rien remettre en cause sur sa croyance. La croyance maintient toujours le croyant dans une forme ou l’autre de l’arriération mentale puisque toute croyance exclut d’emblée la place essentielle de la raison critique : c’est la raison pour laquelle on l’appelle « croyance ».

 4 – La vaccination but final de la « libération » des peuples maltraités !

Concernant la vaccination, c’est la cerise sur le gâteau !

Le Pr Toubiana chercheur à l’INSERM expliquait sur BFMTV le 26 août 2020 qu’il n’y avait pas d’épidémie infectieuse, à sa connaissance il n’avait observé qu’une épidémie d’angoisse généralisée à travers le monde, alimentée et entretenue par l’OMS. Il expliquait qu’une épidémie sans malades ne peut pas exister. Qu’il y ait eu confinement ou pas confinement la courbe épidémique était exactement la même concernant la période qui a vu venir cette nouvelle forme de grippe. La courbe de la Suède qui n’a pas confiné est exactement la même que celle de l’Espagne, de l’Italie ou de la France qui ont confiné.

Il rappelait également que aucun test actuellement existant n’est fiable en ajoutant que le SARS-COV-2, n’a jamais été identifié par aucun test. De plus les morts soi-disant « par coronavirus » n’ont jamais été autopsiés car l’autopsie a été interdite ! Par qui a-t-elle été interdite et pourquoi a-t-elle été réellement interdite ? Les spécialistes comme le Pr Toubiana, le Pr Perronne, le Pr Raoult, le Pr J-F Toussaint, en France ; le Pr Yoram Lass en Israël ; le Dr Luis de Benito de l’Hôpital El Escorial de Madrid dénonce à la télévision la manipulation honteuse qui est faite sur les chiffres des morts par « coronavirus » ; le Dr Nicole Delépine, en France ; le Dr Carrie Madej , aux Etats-Unis ; Le Dr Larry Palevsky à la Commission Européenne lors d’une audition publique, le 19 février 2020, expliquait déjà que le système immunitaire ne faisait plus la différence entre ce qu’il devait éliminer et ce qui lui appartenait, il était donc question d’une immunodéficience; le Dr Roberto Patrella, en Italie ; le physicien David Mendels dans une interview sur Le Média du 9 juin 2020… disent les uns et les autres dans les écrits ou commentaires, interviews sur les télévisions ou sur Youtube, que 90% des personnes testées seront forcément positives puisque c’est la normalité : nous sommes tous porteurs sains de plusieurs formes de coronavirus. Quelqu’un déclaré positif n’est pas automatiquement un malade, dans le cas contraire, nous serions au moins 90% de malades.

Le COVID-19 n’est pas le nom du virus c’est le nom du plan international de contrôle et de réduction des populations. L’objectif est un dépeuplement massif de 80% de la population mondiale. 

Henry Kissinger dans une conférence sur l’eugénisme à l’OMS, le 25 février 2009 disait : « Une fois que le troupeau a accepté la vaccination obligatoire, la partie est gagnée ! Ils vont alors accepter n’importe quoi, ‘pour le plus grand bien’. On pourra modifier génétiquement les enfants ou les stériliser – ‘pour le plus grand bien’. Contrôler le mental du mouton et vous contrôlez le troupeau. Les fabricants de vaccins peuvent s’attendre à faire des milliards, et plusieurs d’entre vous, êtes dans cette salle des inventeurs. C’est un énorme jeu gagnant-gagnant ! On diminue le troupeau et le troupeau nous paie pour leur fournir des services d’extermination. » 

Le 25 août 2020, sur fr.sott.net, le Dr Carrie Madej explique dans le détail le danger de la nanotechnologie utilisée dans le vaccin COVID-19. Chacun peut aller voir cette vidéo instructive, s’il a envie de savoir !

Pour finir, nous allons regarder ce que contiennent ces fameux vaccins qu’on nous prépare et qu’on voudrait rendre obligatoires !

Le Pr J.B. Fourtillan, le Dr Serge Rader, le Dr C. Tal Schaller se sont penchés sur la question. Dans une vidéo qui est diffusée sur www.verite-covid19.fr, on peut trouver les références de tout ce qui est détaillé dans cette analyse.

On découvre tout d’abord le Brevet W0 2020.060606A1 du 26 mars 2020 déposé par Microsoft dans quasi tous les pays du monde. Ce brevet concerne la « cryptocurrence ».

Ce sont des nanoparticules qui sont ajoutées dans le flacon des vaccins. Les nanoparticules sont donc injectées avec le vaccin et il est impossible de s’en débarrasser : elles habiteront le corps du vacciné jusqu’à sa mort.

N’importe quel téléphone portable pourra communiquer avec ces nanoparticules et chaque vacciné sera sous surveillance permanente grâce à son téléphone ou à n’importe quel téléphone passant à proximité.

On trouve donc dans ce vaccin : 4 fragments du VIH1 : ceux-ci entraînent une immunodéficience et ses conséquences…

On y trouve également des séquences d’ADN du germe de la Malaria ; 157 séquences ADN et des protéines sous le brevet US8,243,718B2 : ni leur présence ni leur rôle ne sont expliqués dans ce vaccin… Enfin, on y trouve donc des nanoparticules qui permettront comme on l’a dit une surveillance permanente des individus. 

Un autre vaccin : le ChAdOx1 n-CoV-19 contient lui le covid-19 porté par le vecteur du virus ChAdOx1.

Les nanoparticules décrites dans le brevet Microsoft PCT/US2019/038084, sont présentes dans ce vaccin à partir duquel un contrôle sera possible et permanent grâce à la technologie 5G.

On y trouve également des désinfectants : le Thimerosol ou Formaldehyde et des antibiotiques. La création forcée d’une immunodéficience entrainera l’impossibilité de se défendre naturellement contre toute maladie virale.

5 –  Les morts « par coronavirus »

Tous les chiffres sur les morts « par coronavirus » sont faux, partout dans le monde. Une falsification volontaire est réalisée partout dans le monde : un médecin généraliste de Lille, en France, Bruno Vermesse, écrivait au ministère de la santé et au responsable de la santé en demandant l’autorisation de faire les contrôles qui s’imposaient pour en avoir le cœur net sur le soi-disant virus mortel. On lui répondait que les procédures auxquelles il voulait avoir accès étaient interdites ! Pourquoi étaient-elles interdites ? Pas d’explication du ministère de la santé…

« Je demandais de pouvoir faire une sérologie chez tous patients avec PCR positif pour détecter les faux positifs… Pas le droit !!! En clair… les PCR positifs ne sont jamais symptomatiques et les symptomatiques n’ont jamais de PCR positif… Si on teste massivement, évidemment qu’on va trouver des PCR positifs chez les gens guéris…

Rappelons que, en revanche, avec tout cela ce sont des avalanches de dépressions, des suicides en masse et des prises en charge catastrophiquement retardées pour des maladies graves…

Cette épidémie a été dix fois moins grave que celle de la grippe de 2017/2018… »

Si une falsification explicite n’est pas faite délibérément, elle est réalisée en faisant une confusion volontaire entre « mort avec le covid-19 » et « mort à cause du covid-19 »… 

Le ministre de la santé en Grande-Bretagne a demandé aux services de santé de revoir intégralement leur manière de compter les morts par covid-19, car « de toute évidence, les calculs étaient largement inexacts », disait-il récemment.

Des milliers de kits de test ont été découverts déjà pré-contaminés au covid-19. (Cf., Dr Carrie Madej, sur Youtube du 27 juillet 2020)

Je recommande encore la lecture du dossier « coronavirus » publié par www.mondialisation.ca, car il est très fouillé, très complet et très documenté. Les meilleurs spécialistes s’y expriment et chacun peut se faire une idée précise sur une campagne dans laquelle la confusion a volontairement régné à tout moment pour maintenir les gens dans la pétrification de la peur, ennemi numéro un de la raison.

CONCLUSION

La seule réponse possible à la question « à qui profite cette hystérie collective du covid-19 », c’est un programme de contrôle et de réduction des populations. Les gens de la classe stato-financière, les « élites » du monde qui font la pluie et le beau temps sur la planète vont-elles se faire vacciner avec ces vaccins ? Elles ont déjà déclaré ouvertement qu’il n’en était pas question. C’est le peuple des plus modestes et des plus défavorisés, ceux qui protestent, qui contestent, qui se révoltent, qui ne sont plus « utiles » pour le monde des profiteurs d’en haut. Ce sont eux qu’il faut « éliminer » ou contrôler. C’est pourquoi, cette campagne criminelle du massacre coronavirus est intolérable et il serait bien possible qu’elle puisse entraîner la fin de la vie humaine sur Terre. Nous allons au-devant de grandes violences…

Jean-Yves Jézéquel

23 réflexions au sujet de « Demande de commentaires »

  1. Je n aime pas l expression « les maîtres du monde » ca sent le complotisme qui sont ils ? A qui profiterait cette pandémie ? Les morts en France ne sont pas morts d un cor au pied ! Donc j ai du mal a prendre ce monsieur au sérieux. C est que mon point de vue.

    • Je suis bien d’accord avec vous.
      80% de ceux qui ont décédé en France avait plus de 65 ans et parmi eu 90% plus de 85 ans ce qui est largement au delà de l’espérance de vie (78 pour les hommes, 85 pour les femmes ?).
      tout cela pour 600 000 décès annuels soit 50000 par mois en moyenne.
      Ces chiffres peuvent être comparés avec d’autres pays.

      Il y a une incohérence dans ces chiffres d’augmentation des contaminations sachant que les tests sont biaisés par le fait que les personnes testés sont des volontaires et/ou des personnes ayant été en contact avec des malades (c’est effectivement très contagieux).
      De plus le nombre de test réalisé journellement n’est pas précisé à chaque fois (150 000, 100 000, 50 000 ?).
      Il y a une zone d’ombre !
      Les tests eux mêmes ne sont pas forcément suffisamment fiables que ce soit les PCR ou la sérologie selon leur fabricant.

      cela va influer sur la connaissance des contaminations, et sur l’immunité (dont la durée est inconnue) de la population.

      Des faux positifs entrainant l’illusion d’une épidémie naissante, mais les chiffres ne sont pas alarmant et pas cohérent avec la mortalité de la maladie (1% à 5% ?)

      Une sous immunité favorisant la mise en place d’une hypothétique vaccination.

      Ici le confinement et le port des masques a été un temps justifié par le lissage des cas graves pour éviter la surcharge des hôpitaux, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

      Motivation financière sur le budget de la santé mais dont le coût est reporté sur les particuliers et les entreprises ? Le coût est il moindre?

      Cela dit, il y a du stress et ce n’est le top pour la bonne santé mais les masques éviteront peut être d’autres épidémies comme la grippe et les gastros !

  2. tu voulais un commentaire en voilà un il vaut ce qu il vaut et ton article se tient . Oui fort possible en effet, mais pas que le covid est un accélérateur de tendances et la tendance est à la transformation mondiale. Radicalisation globale d un monde qui va devenir lui comme disait nietzsche, deviens ce que que tu es… Le con sera très con le bon tres bon le dominant dominera bref ce qui nous est demandé c est d être nous si l on veut survivre heureux, toute tentatives d imitations, de mimétismes ou de rivalités conduira à la guerre totale . La maladie est le miroir de notre intériorité la nier aujourd’hui c est mourir avant l heure. Quand a la crise économique,les morts, les malades, le violences urbaines les revolutions etc…broutilles et intendances comparées a la tache qui nous est imposée par la vie.

    • Se poser la question: « comment nous arrive-t-il ce qu’il nous arrive? » et chercher une réponse est plus utile que de chercher un coupable au manque d’amour que l’on a pour soi…

  3. c’est un point de vue construit à la manière des structuralistes, quelques  » fakes infos  » parsèment l article avec des mots clés  » maitres du monde, kissinger, eugénisme, nano particule » ect. Que des intérêts particuliers essaient d’exploiter la situation, cela est possible mais la réalité de cette affaire du covid est bien plus sommaire. Pour la France je pense à de l’ incompétence et justement la peur que les masques tombent et que les gens se rendent compte qu’ils sont dirigés par des incultes .

    • l’effondrement peut aussi etre indépendant des pseudos organisateurs qui ne font que de la prospective (qui ne plait pas vraiment) probablement pour aménager leur propre survie.

      Notre société développée (capitaliste car c’est la réalité d’aujourd’hui) est basé sur la consommation d’énergie avec l’enrichissement basé sur la création de la valeur « argent » et quelques miettes comme l’amélioration du confort de vie pour un plus grand nombre (électricité, eau chaude, chauffage, possibilité de se déplacer, moindre pénibilité du travail, ….).

      Les réalité du monde sont plutôt la consommation folle de l’énergie fossile et l’augmentation du CO2 (je vois venir les sceptiques) et la diminution programmée des matières premières dont les hydrocarbures qui a déjà commencé (qui n’y crois pas) par le simple fait que les stocks sont finis (ils ne se renouvellent pas à l’échelle des échéances humaines).

      Je vous invite à regarder la conférence de JP Jancovici devant le sénat français en 2012 (c’est pas nouveau).

      Tout le reste c’est proche du bla bla.

  4. Fake et morbide, la sagesse demande de la patience.et de la confiance. Surtout un sage ne tient pas compte de son confort personnel.

    Un confiné volontaire

  5. Cher Marc,
    Merci pour la publication de cet article très bien fait et qui expose de façon très structurée et pertinente la réalité de cette monstrueuse opération d’ingénierie sociale.
    Je suis depuis le début toute cette affaire en ayant lu et diffusé des milliers d’infos et d’articles sur cette mise en scène criminelle. Et bien sûr en ayant concrètement observé dans le réel les absurdités et monstrueuses conséquences de cette hystérie collective organisée. Nous sommes désormais entrés dans les temps sombres et plus que jamais, il va falloir choisir son camp : celui des résistants qui luttent pour sauver l’Humanité ou celui des mougeons-collabos qui se ruent en servitude direction l’abattoir.
    Si tu veux que je partage avec toi toutes ces infos et que je te livre mon analyse de la situation, n’hésite pas à me contacter. Tu as mes coordonnées.

    Amicalement à toi

    Steve

    • Suite à votre commentaire sur le site de /jean-yves-jezequel je suis preneur de votre synthèse. Je suis un ancien biologiste et je rassemble aussi beaucoup d’infos mais il me manque des cases pour que le puzzle soit complet. Merci

  6. Bonjour Marc,

    Le professeur Luc Montagnier a affirmé que ce virus fut créé par l’homme étant donné sa structure sans pour autant affirmer par principe de précaution que sa propagation fut provoquée par l’homme.
    Le système financier est au bord de l’explosion depuis 2008 et les seules solutions qui furent trouvées les 10 dernières années sont plus de dettes et baisser les taux d’intérêts mais cela ne suffit plus.
    Les médias brandissent en permanence la menace d’un reconfinement en culpabilisant la population. Macron a affirmé il y a quelques jours qu’un reconfinement est une option à ne pas négliger, donc lorsque cela arrivera bientôt on culpabilisera les français et cela légitimera d’autres mesures comme par exemple la ponction des épargnants préparée depuis 2016 par la loi sapin2.
    Le covid sera le bouc émissaire de l’explosion du système économique alors qu’il n’est qu’un catalyseur pour citer Olivier Delamarche.
    Je ne suis pas d’accord avec ce Monsieur sur l’utilité du port généralisé du masque mais je le rejoins dans ce que j’appellerais un chaos orchestré et une opération d’ingénierie sociale à grande échelle.
    Kissinger fait partie des membres permanents du groupe Bilderberg et il y a des invités différents lors de chaque réunion annuelle. Les invités terminent tous à des postes stratégiques. Macron et Philippe ont été invités en 2016 et Lemaire en 2019. Un pur hasard sans doute. Philippe de Villiers et d’autres ont déjà parlé de cela. https://www.youtube.com/watch?v=BywKi8jAIag
    Je terminerai par une simple question ouverte; qui détient le pouvoir aujourd’hui?

  7. Je suis au jour le jour ce qui se passe et ce qui se dit à propos de l’épidémie dite du COVID19: à ce qu’écrit Jean Yves Jézéquel, je sous-signe car son analyse est rigoureuse et s’appuie sur des données claires et précises de personnalités de la médecine qui soignent, guérissent et font preuve d’autant de courage intellectuel que physique . Et ceci à la différence de ceux qui dictent la loi et dirigent les chiens de garde de la désinformation comme les molosses de la répression en s’appuyant sur les dires d’un comité qui n’a de scientifique que le nom et dont les membres sont notoirement acoquinés aux laboratoires pharmaceutiques.
    Ce texte combat le système totalitariste qui est entrain de se mettre en place à l’échelle mondiale. Si on le qualifie de complotiste, alors je suis complotiste. C’est à dire informé et doué d’esprit critique. Résistant donc et accessoirement O.L.H.

  8. Oui, cet article explique bien ce qui est en train de se passer. Nous vivons une changement de paradigme flagrant. Le « malin » est comme un ours blessé, donc personne ne peut le « maîtriser ». Il sait qu’il va perdre car l’Amour est toujours vainqueur. Il faut juste patienter jusqu’à son épuisement mais il n’a plus de limite pour tenter de conserver le pouvoir sur les « moutruches » formatés « à l’insu de leur plein gré ». Cette mutation est en train de s’opérer dans toutes les « dimensions » pour que l’Humanité s’éveille et « monte » en niveau de conscience. Il s’agit bien de l’apocalypse ; voir tout ce qu’on ne voyait pas jusqu’à maintenant… donc pour changer de monde… le système est « à l’agonie » et cette pandémie est un leurre pour en être responsable alors qu’elle n’est qu’un des aspects du programme d’asservissement de l’humanité. Face à tout ça, à chacun son « libre arbitre » de comprendre ou pas, d’accepter ou pas, et d’agir ou pas comme il se doit. L’avenir appartient à chacun. La vague libératrice pour demain est dans la « gratitude et reconnaissance infinie à ma source Amour, Force Éternel de tout ce qui Est ! »

  9. Bonsoir,

    Plutôt que de commenter moi-même, je vais laisser parler un message paru sur facebook (de Philippe Guillemant) que je trouve plus « carré » que cet article, moins chargé émotionnellement (et peut-être moins susceptible de susciter des réactions de rejet), bien qu’il dise à peu près la même chose. Il se trouve ici :
    https://www.facebook.com/philippe.guillemant/posts/3641605955852587
    et je le recopie pour faciliter la lecture :

    Plusieurs d’entre vous disent ne pas pouvoir partager mon précédent post, donc je le remets ici avec un autre lien qui ne sera pas censuré (francetvinfo):

    Excellent discours de Kennedy hier à Berlin, qui confirme tout ce que je vous raconte depuis le confinement:

    Le but de [toute l’ingénierie sociale liée à] la covid est, je cite Kennedy, de « commencer le processus de transfert vers une monnaie numérique qui est le début de l’esclavage ».

    Cette monnaie numérique a effectivement besoin d’une identification numérique corporelle et liberticide permise par la 5G. Voilà le vrai lien entre la covid et la 5G dont parle également Kennedy.

    Souvenez vous que l’effondrement financier mondial a commencé en septembre 2019 et que le hasard (théorie du gentil virus) ou une volonté humaine (théorie du gentil banquier) ont fait apparaître le virus juste après. Mais on n’a de toute façon pas besoin de connaître exactement la cause du virus pour comprendre qu’il est instrumentalisé par le pouvoir financier pour sauver le système actuel et instaurer le très grand marché des objets connectés: voir mon post du 24 août sur l’Internet des Corps (humains).

    On peut donc comprendre la crise de la covid comme le moyen de nous conduire « en douceur » vers un grand reset financier (prévu pour 2021 ) qui, pour sauver le système c’est à dire prendre les mêmes banquiers et recommencer, a besoin d’instaurer une monnaie numérique mondiale, laquelle ne pourra fonctionner qu’au moyen d’une identification numérique forte et par conséquent corporelle, que certains appellent la marque de la bête.

    Mais vous ne pouvez pas imposer aux peuples cette marque de la bête sans obligation vaccinale, CQFD.

    Mais vous ne pouvez pas non plus imposer une obligation vaccinale si vous n’apprenez pas aux peuples à se soumettre à l’autorité. C’est une question de seuil: si trop de gens résistent à cette soumission, l’obligation vaccinale ne tiendra pas et ne permettra donc pas d’imposer la micro-puce d’identification numérique corporelle, etc.

    D’habitude je vous explique que la fin du processus, c’est notre arrivée sur la dernière marche numéro 8 de l’escalier du transhumanisme (voir mon post du 15 juillet). Mais Kennedy vient d’éclairer ici une marche supplémentaire de cet escalier, celle de la monnaie numérique qui se situe entre les marches 5 et 6 (micro-puce et traçage).

    Si je résume les 9 marches nous avons donc: (1) Confinement (2) Déconfinement (3) Port du masque (4) Vaccination (5) Micro puce (6) Monnaie numérique (7) Traçage humain (8) Interfaçage numérique de l’humain et (9) Transhumanisme.

    Nous sommes donc sur la marche (3) et pour grimper sur la (4) nous allons devoir nous soumettre massivement.

    Sauf que je vous parie qu’on ne se soumettra pas, parce qu’il y a là une situation de panique des pouvoirs responsables du pétage de plomb sidérant de nos médias et gouvernements, face auquel les peuples ne pourrons jamais se soumettre… ou pas suffisamment en tout cas.

    C’est ce que ce grand rassemblement de Berlin avec Kennedy met bien en évidence. J’aurais préféré qu’il ait lieu à Paris, mais il faut bien reconnaître que l’Allemagne est mieux placée que nous de par son expérience pour s’opposer à des mesures de nazis. Donc je n’ai pas honte que ce soit eux plutôt que nous qui soient les fers de lance de la révolution de l’humain contre le transhumain.

    Il s’agit d’ailleurs de bien plus qu’une révolution: entre les marches (3) et (4), nous sommes exactement au grand tournant de l’histoire humaine qui nous fait passer du foutur transhumain au futur de l’humain relié.

    Le mot clé pour que nous continuions à monter est « SOUMISSION ».
    Pour bien comprendre que nous en sommes bien là, prenez par exemple les mesures d’obligation de port du masque debout dans la rue, mais pas assis à une terrasse dans la même rue, ou encore comme c’est le cas à Paris actuellement: port du masque obligatoire à un comptoir de restaurant, mais pas assis à une table de restaurant (encore plus sidérant).

    Lorsque vous contestez on vous réponds: ne cherchez pas, c’est une mesure technique, ce qui sous-entendrait que des calculs ont été faits par des scientistes pour mettre en évidence une probabilité moindre de transmission du virus lorsqu’on est assis plutôt que debout.

    Je vous garantis que ces calculs n’ont jamais été faits ou que s’ils l’ont été via un modèle excessivement simpliste, ils sont forcément faux et inapplicables compte tenu de la complexité de l’affaire.

    Non, la bonne explication de ces mesures est la suivante: il est impossible de soumettre quelqu’un au port du masque lorsqu’il peut vous répondre: « mais je suis en train de manger ».

    Ça n’a de toute façon aucune importance, l’important étant que la personne assise se soumette au port du masque lorsqu’elle se relève. Si elle capable de faire un truc aussi con, elle acceptera bien un marquage…

    Rien à voir donc avec une létalité du virus, c’est de l’ingénierie sociale pure dans le but d’habituer un maximum de gens à se soumettre afin que l’humanité parvienne à monter les marches de l’escalier numérique.

    Attention, n’allez pas dire quand-même aux porteurs de masques que ce sont des collabos. Donnez leur l’info gentiment et laissez leur le temps de comprendre doucement les choses. Laissez les s’éveiller à leur rythme.

  10. Mon avis personnel est que ce qui se passe n’est que le reflet de la société d’aujourd’hui. Que le virus (ou un éventuel vaccin) soit trafiqué et exploité par l’homme pour dominer voire même faire disparaître l’homme ou que ce virus vienne du fin fond d’une forêt millénaire où l’homme n’a rien à faire, ce n’est pas le problème, mais le résultat de notre mode de vie sur Terre. Nous avons perdu toute croyance dans le Vrai, le Bien et le Beau. Nous sommes faibles, devenus ignares alors même que toutes les connaissances sont disponibles partout, tout de suite et gratuitement comme jamais auparavant. Nous sommes apeurés et manipulables à volonté, et dans un monde où n’importe qui peut dire n’importe quoi en toute irresponsabilité et impunité, que ce soit sur les réseaux sociaux ou derrière le Bureau ovale, les borgnes sont rois. Dans une société où tout repose sur le temple du mercantilisme, la mort fait peur, car elle est vraie et n’enrichit personne. Les gens et les politiques paniquent, s’enferment et se musellent. Si certains ultras riches, groupes ou élites pensent et agissent comme l’article le suggère, alors ils seront très rapidement pauvres : sur le dos de qui vont-ils s’enrichir s’il ne reste plus personne pour consommer et s’endetter ? Comment vont-ils inventer de la monnaie scripturale si la crise économique empêche les gens de payer leur loyer, d’acheter des maisons sur toute une vie, de consommer n’importe quoi à crédit, de voyager à crédit pour rien si ce n’est que pour le plaisir dérisoire de s’en vanter chez soi, qui va s’enrichir ? Ce sont les ultras riches qui ont tout à perdre au bout du compte dans cette histoire. Ils ne vont pas se saborder eux-mêmes en mettant en faillite les foyers, les usines, les banques et à la fin les gouvernements, avec le danger de voir ressurgir des révolutions et de guerres civiles et militaires. Les élites économiques et politiques ont besoin que les gens dorment debout, consomment n’importe quoi et s’endettent à volonté, et votent « utile ». Seulement, le temple du mercantilisme rend bête, méchant et cupide, et la mort, Terra Incognita, fait peur aux gens et donc aux politiques qui ne se préoccupent que de leur réélection. Les gens ne savent plus vivre avec la mort comme avant. Les gens ont appris à dépenser sans travailler, à se plaindre du moindre bobo, à être assurés pour tout et n’importe quoi et finalement à se croire immortels et avoir en toute circonstance « droit à ». Mais voilà, comme dans un conte d’Anderson ou de La Fontaine, une légende grecque ou indienne, une parabole biblique, il ne suffit de presque rien, de quelque chose qui est invisible, ni vivant ni mort, d’un petit coup de vent sur un château de cartes, pour que tout s’écroule. Alors que nous sommes capables avec nos bombes nucléaires de faire sauter cent fois la planète Terre, voilà que quelque chose de tout petit nous met à genoux. D’autres gros envahisseurs terrestres ont disparu bien avant nous. C’est la vie. Il n’y a rien de nouveau sous le Soleil – une très ancienne expression. Nous avons juste oublié le Vrai, le Beau et le Bien, et perdu la Parole de surcroît. Nous sommes tous plus ou moins responsables de ce qui nous arrive, chacun à son niveau. Il ne nous reste plus qu’à reprendre notre bâton de pèlerin et retrouver la Parole perdue. Et le Miracle de la vie (re)viendra tout seul. Il n’est jamais trop tard.

    • J’ai longuement réfléchi à cette question de la finalité de cette destruction. La réponse qui m’est venue est que cette oligarchie n’a plus besoin de beaucoup d »entre nous et qu’elle nous considère désormais comme nuisibles et gênants. Leur objectif, comme cela a été souvent évoqué, est de réduire la population humaine à 500 millions d’êtres qui seront, en dehors des membres de l’oligarchie et de leurs familles, des esclaves de luxe servant à faire tourner le Système avec le recours omniprésent de la technologie. Ainsi cette oligarchie sera parvenue à faire de la planète toute entière sa propriété privée, assainie, dépolluée, dépeuplée, son jardin d’Éden en quelque sorte. Ils seront libres d’aller et venir en tout endroit de la Terre, sans protections, sans gardes du corps, ce qui est encore possible, à part les endroits insécures qui sont de plus nombreux, aux anonymes que nous sommes alors qu’eux peuvent tout s’offrir sauf cette tranquillité simple.

  11. Malheureusement, je crains que cette analyse soit conforme à la réalité. La dite distanciation sociale a pour résultat de nous éloigner encore un peu plus les uns des autres : hier nous sous serrions la main et nous embrassions, aujourd’hui on se fuit et on se tend le poing (en tout cas c’est comme ça dans mon bled). Nos populations ont naturellement peur, et là, on a trouvé le truc parfait qui met chacun en face de ses responsabilités : affronter un risque particulièrement inoffensif ou se conformer au délire entretenu pour ne pas quitter le troupeau. De toute évidence, nos populations ont choisi.
    Même chose pour le masque. Tout ce que relève cet article a été dit par les virologues. On trouvait bien triste que les iraniennes se soit soumises au port du voile suite à la révolution khoméniste. Nous voila quant à nous affublés d’une muselière !
    Il me semble inutile de revenir sur le confinement. J’habite en pleine campagne et il fallait ne pas croiser de flics qui avaient pour consigne de verbaliser des gens qui osaient enfreindre les ordres alors même qu’on était seul à 5 km de la première maison.
    Là où on peut s’interroger c’est concernant la vaccination. Le professeur Raoult disait qu’il est inutile de vacciner contre une maladie non infectieuse. Que 30 milliards de dollars ont été investis pour trouver un vaccin contre le sida et que rien ne fonctionne. Bien que ce que dit l’auteur de l’article semble incroyable, cela rejoint les analyses de Claire Séverac qui a enquêté sur un certain nombre de phénomènes du même genre : le souhait d’un certain nombre d’initiés que la terre soit moins peuplée, le dépôt de brevets qui anticipent une situation sanitaire non encore actée mais dont on peut induire l’évolution en fonction de ces paris sur l’avenir… A ce titre le cas de Bill Gates est suffisamment éloquent.
    On a du mal à concevoir que désormais les décideurs soient des gens au cerveau détraqué. Mais c’est pourtant le cas et le carnet d’adresse de Jeffrey Epstein montre bien que rien n’arrête ces tordus.
    Pour l’heure, à qui profite ce merdier. Pour ma part, je ne vois que les banques qui vont prêter aux états, et qui vont mettre ces états sous contrôle comme l’ont été tous les états d’Amérique Latine depuis deux siècles. Quant aux soit disant hommes d’état, il n’est que de constater la manière dont ils se sont accommodés de leur sujétion à l’égard des états unis dans un dossier comme le Gladio pour comprendre que ce ne sont pas eux qui sont à la manœuvre. Valérie Bugaud prophétisait que la prochaine étape dans la mise en place d’un gouvernement mondial serait la mise en place d’une monnaie internationale qui ne soit plus adossée au dollar. Le coulage accéléré de l’économie pourrait bien être une des étapes de ce projet. Cette orchestration doit sans doute aussi permettre à un certain type de capitalisme d’en détrôner un autre : les ventes par internet qui prennent le pas sur le commerce nécessitant un contact humain…
    Triste réalité qui en effet préfigure une apocalypse.

  12. ORGANISATION MINUTIEUSE DU MASSACRE

    Je me suis perdu, (avec intérêt) dans cet article et dans les commentaires , faute de la culture nécessaire.
     J’ai lu un roman  (l’année du lion de Déon MEYER) , qui décrit l’utilisation d’une pandémie pour réserver la terre à une élite auto sélectionnée et vaccinée. C’est ma seule référence.
    Je ferai donc quelques remarques non justifiées.
    1-Distanciation sociale
    Opposer ,à juste titre, le confort des propriétaires de jardins à celui des locataires de HLM n’est pas un signe révolutionnaire et les gentils gilets jaunes et leurs alliés agresseurs de magasins et de policiers recherchent plutôt les belles avenues commerçantes ( pavées?).
    2-Le masque
    Le masque est porté par des personnes qui ont peur d’être contaminées par des personnes qui ne le portent pas.
    Il leur est conseillé de ne pas faire de remarques à celles qui ne le portent pas.
    Malgré leur solidarité et l’interdiction des rassemblements de plus de cinquante personnes les Suédois ont plus de morts (ratio) que la majorité des nations européennes ;et leur gouvernement envisage de leur faire porter le masque si la situation du pays s’aggravait à l’automne
    3-Le confinement
    Si le confinement a été inventé pour arrêter le mouvements sociaux ; ce ne serait pas une bonne opération car il a coûté plus d’argent que les quinze milliards obtenus du gouvernement et il sera à l’origine de troubles plus importants dés l’automne quand viendront les faillites d’entreprise.
    4 -Vaccination
    Les apprentis sorciers qui veulent modifier l’homme n’ont pas besoin de déclencher une pandémie. L’implant cérébral de MUSK avance à pas de cochon, et les bébés humains pourraient naître d’utérus artificiels d’ici à dix ans. 5-Morts du Covid
    Les experts n’ont pas fini de se disputer sur les morts du COVID.
    Il apparaît cependant que ce sont les vieux, les malades et les pauvres qui sont les plus atteints.
    Il apparaît aussi que c’est l’Allemagne qui s’en tire le mieux avec des protocoles , et des moyens adaptés.
    Est ce que la peste, la variole , la grippe ont été ,déjà, des organisations minutieuses de massacre ?

  13. Rappelons d’abord que les microbes, les bactéries et les virus font intimement partie de notre univers (et de notre corps). Donc l’humanité vit avec cet environnement depuis des centaines de milliers d’années. On en a souffert horriblement à certaines périodes, mais l’espèce humaine a continué son bonhomme de chemin malgré les pièges de Dame Nature (ou la punition divine?).
    Un peu d’humilité donc
    et acceptons d’avoir un destin de mortel

    Les contraintes qu’on nous impose actuellement ? :
    – le confinement : ça s’aménage, (sauf que c’est craignos si on est confinés dans à plusieurs dans un tout petit logement urbain).
    – la distanciation sociale : pas bien méchante, et que d’occasions de rigoler des sens obligatoires dans les allées des super-marchés !
    – le lavage des mains : gênant bien sûr pour ceux qui en deviennent allergiques.
    – port du masque : ça c’est le plus pénalisant : sensation d’étouffement, sentiment de muselière, signe le plus visible d’une résistance aux ordres venus d’en haut (et donc ciblage par les flics et les terrorisés du covid)
    – application Stop-Covid : la rigolade ! (sauf pour le fric bazardé là-dedans)

    Les choses sérieuses vont venir avec le VACCIN OBLIGATOIRE qu’on nous prépare. Comment faire pour éviter qu’on nous injecte des saloperies ?
    On peut attendre pour voir comment ça se présente :
    – Une interdiction de prendre l’avion sans être vacciné ? La belle affaire pour moi qui suis retraité.
    – Une interdiction de rentrer dans certains lieux publics ? À voir encore
    Ces interdictions tomberaient d’elles-même en cas de résistance massive de la population

    Individuellement on peut demander aux « soignants » qui veulent nous piquer si :
    – « ce vaccin ne risque pas d’entraîner une réaction iatrogène ? (réaction indésirable due à certains composants). »
    – « je suis, semble t’il, allergique à l’aluminium, me garantissez-vous qu’il n’y en a pas ? »
    – « pas de nanoparticules non plus ? »
    « OK, vous me garantissez contre ces réactions-là et sur l’innocuité des composants _ Signez, Datez,  et j’accepte le vaccin »

    Face à cette hystérie, la seule solution d’avenir raisonnable est d’atteindre l’immunité collective.

  14. Les titres sont des masques qui pour beaucoup assurent du sérieux et comme j’ai pu tenir ces rôles titrés de Dr en Philosophie (préférant encore et depuis à m’essayer à penser) et Psychanalyste j’ai été naturellement curieux en voyant cet “Ezekiel” en la Fosse de Babel où nous sommes les porter, mais il est juste de le dire tout de suite avec un peu trop de tapage (son site “mondialisation !)
    Déjà le fait de s’en tenir à radoter ces temps-ci par tous donc par personne jouant du grand ILS (généralement constituant le 1%) qui Manipule le petit “nous” (le 99%) reconnaitre qui oublie parfaitement l’Inconscient et ses formations. Ne pas saisir dans les dites actualités ce qui fait seulement signe et non faits constitue à l’évidence d’une participation consciente ou non à la Société d’Assistance Mutuelle contre le discours analytique (ou SAMCDA) là où se sont engagés la plupart des analystes pour rejoindre un plus confortable fauteuil de “psychologue clinicien etc) car là lInconscient curieusement ne parle guère plus que selon l’étiquette et frétille à l’idée de servir les approches néo pavloviennes (Cognitives & Comportementales )
    Ce qui m’étonne c’est que dans cette mascarade qui n’est même pas Sinistre c’est que les divers spécialistes des secteurs “santé mentale” (quelle vilaine expression) n’approche pas confinement et autres distances socialement autorisés comme créant un “caisson d’isolation sensoriel” car tout cela a un effet hautement pathogène puisque touchant le Vecteur C (de Contact) qui est la base fondatrice de l’être humain. Le vecteur C atteint ce sont tous les troubles de l’humeur et le jeu (double contrainte) entre la position (m) maniaque et (d) dépressive du plus simple “ennui” passant par l’acedia nous pouvons passer à la “fuite des idées” et à la psychose maniaco-dépressive (rebaptisée pour faire “bi” bipolarité ?). Pour une approche détaillé de ce Vecteur C je recommande chaleureusement l’excellent ouvrage collectif sous la direction du regretté Dr Jacques Schotte “Le Contact” Editions Universitaires – DE Boeck Université 1990. La détérioration du Contact – et l’une dont on continue à limiter la nocivité est “le tout à distance” de l’Internet obligé pour raison sanitaire. Effet d’éloignement du proche et pseudo rapprochement du lointain (ce qui affecte les Vecteur S (sexe-éros) et P paroxystique (hystérie, épilepsie) etc pour finir dans la clôture (Sch) Schizoïdes / paranoïdes etc.
    Bien sûr cela étant on préfère jouer à Matrix et proposant la Bonne pilule et la Mauvaise critiquant les complotante on tombe dans les plus graves Doubles Contraintes etc.

    Il ne m’étais ici jamais venu à l’idée d’intervenir sur le blog de Mr Marc Dugois seul blog que j’ai gardé, vu la sérénité qui y règne. Mais face à cette demande d’interprétation d’un texte qui me faisait revenir (au sens quasi physique) sur toute l’atmosphère de méfiance voir un goût de délation il m’a semblé que je pouvais me risquer.

  15. Salut Marc…

    Plusieurs remarque à propos de cet article, et plus largement de la pandémie.
    Tout d’abord, j’ai la double prétention de me croire plutôt bien informé: m’étant désintoxiqué des chaînes d’infos en continu qui ne sont qu’un outil de manipulation des esprit au service Des intérêts de leurs actionnaires, je consulte énormément la presse internationale, et ce que j’appelle les médias « non alignés », comprendre la presse indépendante de l’actionnariat de l’oligarchie.
    J’ai l’autre prétention de croire que je dispose d’un niveau d’éducation, de formation et d’expérience tel que ma capacité à comprendre les phénomènes complexes est peut être légèrement supérieure à la moyenne (je prends quelques précautions, je n’aimerais pas passer pour un vantard! 😂), le tout incluant un tropisme fort pour la chose scientifique en général, et également la philosophie…
    Fort de tout ça, eh bien je suis au regret de dire que je suis incapable d’affirmer si ce « machin » est dangereux ou ne l’est pas, si le traitement de Raoult fonctionne vraiment ou non, et si les masques sont veritablér utiles ou non.
    Accessoirement je mets quiconque ici au défi de me prouver l’un ou l’autre et avec des arguments incontestables !

    Par ailleurs, j’aimerais évacuer immédiatement la notion de « complotisme ». Elle n’a aucun sens ici et sert surtout de cache sexe à celles et ceux qui voudraient nous empêcher de réfléchir a cette situation de façon «systémique».
    A ce titre, je n’achète pas la thèse du rédacteur de cet article qui parle de « plan de réduction massive de la population » et nous explique que Bill Gates a l’intention de nous filer la malaria à tous!
    On sait que d’aucuns ont réfléchi à la manière la plus adéquate de contrôler l’évolution démographique et que les thèses les plus délirantes circulent à ce sujet. Le cinéma s’en est même emparé et je recommande à ceux et celles qui ne l’auraient ps vu l’excellent film « l’armée des 12 singes » sur ce thème!
    En vertu de quoi je ne crois pas que ce virus ait été « fabriqué » ni que le futur vaccin soit une occasion de nous injecter je ne sais quelles substances qui nous rendraient malades et contrôlables à distance!

    Toutefois, ce que j’observe c’est la totale impréparation, l’amateurisme même, de nos gouvernants dans le traitement de cette «pandémie» ! L’appareil macroniste a échoué lamentablement à prendre les choses en mains.
    Le dogme néolibéral du « tout au marché » Et de réduction à la portion congrue de l’état a montré ses limites. Injonctions contradictoires, décisions délirantes, tentation totalitaire, tout y est!

    Enfin, peu importe que ce virus soit effectivement une saloperie ou non, ce qui est certain c’est qu’il a été exploité à des fins de manipulation de masse à une échelle inédite. C’est la première fois dans le monde 2.0 qu’une opération de diffusion mondiale de message anxiogène est déroulée à ce niveau (je ne cherche pas à savoir si c’est justifié médicalement ou non, je ne parle que de l’échelle de diffusion du message!).
    Et, par certains aspects, il faut admettre que ce virus a des effets intéressants:
    •Contrôle absolu des populations
    •Régression sociale (temps de travail remis en question, licenciements massif)
    •Déversement massif d’argent public frais dans les entreprises
    •Etc
    Avec au bout une augmentation colossale des fortunes des oligarques: BEZOS le patron d’Amazon a augmenté sa fortune de près de 50% en quelques semaines pour passer la barre des 200milliards$!

    En fait, quelque soit l’origine de ce virus, fabriqué ou naturel, il a servi aux états pour appliquer ce que Naomi Klein, sociologue américaine, a parfaitement décrit dans « La stratégie du choc » qui consiste (très vite) pour les gouvernants en l’exploitation outrancière d’un phénomène « sidérant » a des fins de durcissement du contrôle de la population. Typiquement chez nous, toutes les lois dites « anti terroristes » post Charlie dont on a vu qu’en réalité elles ont surtout servi à un contrôle plus accentué sur la presse et sur les groupes de militants (en particulier les militants de la cause climatique qui s’opposent aux GPCI (grands projets coûteux et inutiles) tels que l’aéroport de NDDL ou le stockage de déchets nucléaires à Bure etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *