Vœux 2023

En ce début d’une année qui va être particulièrement compliquée par refus de nos élites de regarder la réalité en face, que souhaiter à nos compatriotes si ce n’est un réveil serein, réaliste et vigilant ?

Commençons par souhaiter aux puissants qu’ils fassent une pause dans leurs mensonges effrontés en tous domaines, pandémie, guerre en Ukraine, réchauffement climatique anthropique, richesses et valeurs occidentales, énergie … Ils savent pertinemment qu’ils travestissent la réalité mais qu’ils seront traités de complotistes et exclus de leur caste s’ils sont honnêtes avec eux-mêmes.

Souhaitons aux universitaires qu’ils cessent d’enseigner à leurs étudiants qui le répètent bêtement pour être diplômés, que la monnaie est toujours une réserve de valeur alors qu’elle ne l’est plus depuis plus d’un demi-siècle. Ils cachent en effet que la monnaie est devenue, aux mains des politiciens eux-mêmes aux mains de ceux qui financent leurs campagnes, le véhicule d’une efficacité immédiate à payer plus tard. Elle sera payée par la baisse du niveau de vie et, à terme, par la redécouverte d’un esclavage devenu indispensable mais difficile à vendre et qu’il faudra donc imposer.

Souhaitons aux politiciens qu’ils oublient un peu leur intérêt personnel et les labourage et pâturage des émotions populaires, pour s’intéresser à la politique qui est l’art oublié de rendre utile tous les membres de la cité pour donner de la valeur à sa monnaie. Ils se battent en effet entre eux pour avoir le pouvoir et quand ils l’ont, ils n’ont comme seule intelligence que de « débloquer », pour n’importe quelle émotion du moment, un argent inexistant, créé sans se soucier de sa source. Pour ne pas baisser trop visiblement et trop immédiatement le niveau de vie de leurs compatriotes, ils détricotent doucement mais systématiquement et scrupuleusement,  l’ensemble du régalien dont ils se prétendent pourtant toujours les gardiens.

Souhaitons aux médias qu’ils arrêtent de diffuser sur tous sujets,  des narratifs complaisants qui n’ont rien à voir avec la réalité et qui flattent l’émotion des peuples en rendant crédibles leurs narratifs idéologues. Ils jouent gagnant sur le manque de mémoire et sur le goût de l’évasion des peuples. Les médias réussissent en effet à faire croire à de fausses réalités en soulignant systématiquement le détail qui véhicule l’inverse de la réalité globale.

L’idéologie travestit la réalité

Les médias sont devenus de simples vecteurs d’idéologies qu’ils continuent à présenter comme de  l’information.

Souhaitons enfin à nos compatriotes que, nonobstant les intellectuels, les politiciens et les journalistes, ils réalisent que dans les énergies renouvelables qui doivent compléter ou remplacer les énergies fossiles de plus en plus clairsemées, il y a  l’énergie humaine. Ce détail apparemment anodin, prend toute sa force quand on accepte de réaliser que la force de l’argent, son énergie, ne vient que de l’énergie humaine que véhiculait depuis toujours des matières qui n’étaient précieuses que par l’énergie humaine qu’il avait fallu dépenser pour les obtenir.

Souhaitons à nos compatriotes qu’ils prennent enfin conscience que, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et la tricherie de la FED qui a fabriqué cinq fois plus de dollars qu’elle n’avait d’or à Fort Knox en violation des accords de Bretton Woods de juillet 1944, les États-Unis cherchent par tous moyens, y compris militaires, à capturer une énergie humaine mondiale pour redonner à leur dollar une valeur qu’il n’a plus. Capturer gratuitement une énergie humaine, s’appelle l’esclavage et les élites européennes avec leurs « young leaders », au lieu de s’y opposer, ont au contraire imité servilement les États-Unis avec l’euro ou la livre.
Nos élites oublient volontairement le côté limité de l’énergie monétaire qui n’est renouvelable que par le renouvellement de l’énergie humaine qui la nourrit et qui est limitée. Ils croient, stupidement et pour certains sincèrement, avoir trouvé une corne d’abondance diffusant de façon illimitée et permanente une énergie renouvelable qui n’est en fait qu’une promesse ferme et dissimulée d’esclavage à ressusciter.

A cause de cette folie malheureusement contagieuse, aucun problème, quel qu’il soit, n’est actuellement abordé correctement. Il est donc inutile de les aborder un par un. Je renonce à espérer que les élites deviennent réalistes mais je fais le vœu que le peuple y pourvoie comme il le souhaite en redonnant sa force à la démocratie.

3 réflexions au sujet de « Vœux 2023 »

  1. Souhaitons aussi qu’un nouvel Hugo décline son pamphlet sur le patrimoine ‘ guerre aux démolisseurs ‘ en ‘ guerre aux démolisseurs de la France ‘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *