Le boomerang

Richard Nixon a été obligé de reconnaître en 1971 que les accords de Bretton Woods étaient inapplicables et que les monnaies liées au dollar, lui-même lié à l’or, ne faisaient que faire fondre l’or de Fort Knox en l’absence de source énergétique de la monnaie.

Depuis, sans rien résoudre ni même poser correctement le problème, nous avons inventé une usine à gaz où les banques, centrales et commerciales ne font que reporter le problème en mettant à disposition de l’argent qu’elles créent et en mettant le même montant en créance à recouvrer sur les bénéficiaires des richesses futures que cet argent « investi » aura prétendument créées. Les banques centrales détiennent des créances sur les peuples dont on ne parle jamais et les banques commerciales sur des entités dénommées qui remboursent quand elles le peuvent.

Pendant que les banques sont au plus mal et attendent l’hallali, les peuples que l’on a formatés pendant un tiers de leur vie dans les écoles et les universités à croire à la réalité des richesses créées, l’ont cru et mettent des gilets jaunes pour dire qu’ils veulent leur part de la richesse créée.

Les cornichons qui ont tellement bien vendu l’idée de création de richesses au point qu’ils y croient eux-mêmes, n’ont fait que réinventer pour la énième fois le boomerang car avec quoi vont-ils partager une richesse qui n’existe pas, qui n’est qu’un regard créé à grand frais par la publicité, ventilé à grand frais sur toute la Terre par les médias et rendu crédible par une toute petite minorité qui se pavane en dépensant publiquement sa fausse monnaie ?

Bon courage !

10 réflexions au sujet de « Le boomerang »

    • Hélas ! Cela ne fait même que commencer car personne ne peut avoir la solution d’un problème mal posé.

      La richesse n’est qu’un regard et ne peut être créée. Seule une révolution des esprits pourra éviter une révolution sanglante partout en Occident. Tous ceux qui croient à la création de richesses, et ils sont majoritaires, sont les boutefeux du désastre à venir.

  1. Pourquoi ne rendons pas caduc la loi de 1973 ? aurions nous un Hiver Français ?
    Aurions nous une guerre mondiale à cause des conflits géopolitique liés au pétrole et au gaz de schiste des Américains ?
    Pourquoi nos politiciens ne coupent-ils pas leurs cumuls de mandats, leurs privilèges de monarques, au lieu de déshabiller Paul pour habiller Pierre avec de la fausse monnaie ?
    Oui les gilets jaunes ont enfin compris qu’effectivement le travail n’a plus de valeur puisque on paye des gens à rien faire ! On nous gratte petit à petit le travail brut et on nous endort avec des primes ou des aides…On perd progressivement de nos acquis, de notre liberté aux profits des grands de ce monde.

    • La loi de 1973 a été très largement survalorisée car elle n’a fait qu’interdire ce qui ne se faisait déjà plus depuis 1936, à savoir l’escompte par l’État de ses propres billets. Mais c’est l’article 104 du traité de Maastricht et donc un dictat de l’Union européenne qui interdit aux banques centrales de financer leur État.
      Le vrai problème est que la monnaie est toujours la contrepartie de quelque chose qui n’est jamais clairement défini.

  2. Bonjour , c’ est avec intérêt que j’ ai découvert votre site et écrits. Si je vous comprend , une caste de « prédateurs » utilise un  » bien immatériel » (monnaie) pour s appropier des biens matériels. Cause de nos trop nombreux tourments.
    Avec mes meilleures salutations,
    Un gilet jaune du caniveau

    • C’est exactement cela mais il n’y a malheureusement pas qu’une caste de prédateurs qui fait cela mais nous tous depuis la guerre en ayant commencé par les trop fameuses « trente glorieuses ». Nous avons utilisé la fonte de l’or américain entre 1946 et 1971 jusqu’à ce que Nixon y mette un coup d’arrêt. Depuis 1971 nous continuons tous à nous croire riches en nous servant de monnaie créée par les banques et remboursée par de nouveaux emprunts qui ne font que faire monter la dette.

      • Nous ou l’ Etat, tous ses satellites et le haut du secteur privé ? Car j ‘ ai le sentiment , tout est affaire de sentiments à notre époque , que la paupérisation s’ accentue dans notre pays. Le seul transport de richesse quelqu’ en soit la forme, ne serait-il que la confiance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *